اخبار مسيحية

ASIE/LIBAN – "Nous sommes un peuple qui ne meurt pas". Le Patriarche maronite Raï renouvelle la consécration du Liban au Cœur Immaculé de Marie

Harissa – Le Cardinal libanais Béchara Boutros Raï, Patriarche d’Antioche des Maronites, a renouvelé l’acte de consécration du Liban et de tout le Moyen-Orient au Cœur Immaculé de la Vierge Marie, au cours de la célébration de la liturgie eucharistique qu’il a présidée dimanche 6 juin au Sanctuaire de Notre-Dame du Liban, à Harissa. Mgr Joseph Spiteri, nonce apostolique au Liban, a également participé à la célébration liturgique, ainsi qu’un nombre limité de fidèles venus de diverses régions du pays, dans le respect des mesures de sécurité sanitaire imposées par la pandémie. Une fois de plus, au cours de l’homélie, le Patriarche a utilisé les tons de la dénonciation pour déplorer le modus operandi de la classe politique libanaise.
“En ces jours difficiles”, a notamment déclaré le Cardinal libanais, “les responsables tentent de se sauver eux-mêmes et leurs intérêts”, et ne se soucient pas d’un peuple fatigué de vivre l’humiliation “devant les banques et les caissiers, devant les stations-service et les boulangeries, devant les pharmacies et les hôpitaux.” Se référant au scénario dévastateur de la crise libanaise, le Cardinal s’est demandé si l’impasse institutionnelle qui empêche la formation d’un nouveau gouvernement ne cache pas en réalité l’intention de reporter et en fait de saboter les élections parlementaires et présidentielles prévues entre mai et octobre 2022, voire le dessein de provoquer l’effondrement du système-Pays, précisément au moment du centenaire de l’indépendance nationale. “Nous sommes un peuple qui ne mourra pas”, a ajouté le primat de l’Église maronite, “et nous ne laisserons donc pas ce programme s’achever.”
Le Patriarche Béchara Boutros Raï a consacré pour la première fois le Liban et tout le Moyen-Orient au Cœur Immaculé de Marie le 16 juin 2013 . À l’occasion de ce premier acte solennel de consécration, célébré également à l’époque au sanctuaire marial de Harissa, le Patriarche maronite a prié pour que tous les peuples de la région soient libérés “des péchés qui conduisent aux divisions, aux agressions et à la violence”. A cette occasion, une multitude de fidèles se sont rassemblés autour de la Basilique pour implorer que le Pays du Cèdre ne soit pas submergé par la contagion des conflits sectaires qui déchirent la Syrie voisine. Puis, au cours de son homélie, le Cardinal libanais a associé les musulmans à l’acte de consécration, rappelant que le Liban est le seul pays où la solennité de l’Annonciation, le 25 mars, est célébrée ensemble par les chrétiens et les musulmans comme une fête nationale.
Le synode annuel des Évêques de l’Église maronite débutera mercredi prochain, le 9 juin. La première partie de la réunion synodale, du mercredi 9 au samedi 13 juin, prendra la forme d’une retraite spirituelle, avec des méditations animées par le père Fadi Tabet, recteur du sanctuaire de Harissa.

 

مصدر الخبر

Subscribe
نبّهني عن
guest
0 تعليقات
التقيمات المضمنة
عرض جميع التعليقات

مقالات ذات صلة

زر الذهاب إلى الأعلى
0
التعليق على هذا المقال - شاركنا رأيك x
()
x